Messe Sainte Cécile 23 novembre à Vitteaux : Union Vittellienne

Le 23 novembre 2013 en l’église Saint Germain de Vitteaux, l’Union Vittellienne participera à une messe à 18h30 pour le fête de Sainte Cécile, sainte patronne des musiciens. Cette célébration pour la Sainte romaine, sera suivi à 19h30 d’une remise des médailles des musiciens et du « pot de l’amitié ».

Mais qui était Sainte Cécile ?

Cécile de Rome, une des sainte Cécile, vivait en Sicile, selon Venance Fortunat, et mourut pour la foi à Rome à une époque incertaine (176, 230, 220 sous Marc Aurèle ou 223 sous Alexandre Sévère). Elle aurait finalement été condamnée au martyre, après avoir converti de nombreuses personnes, dont son mari. Les actes de son martyre n’ont rien d’authentique.

Un passage de sa légende affirme qu’en allant au martyre elle entendit une musique céleste. Cette anecdote en fera la patronne des musiciens, des luthiers et des autres fabricants d’instruments de musique. On la représente avec une couronne de fleurs, symbole de virginité, un plant de lys, un instrument de musique et une épée. Elle est souvent enturbannée et richement habillée, signes d’une origine patricienne. C’est l’un des martyrs des débuts de l’Église les plus vénérés, mentionné dans le canon de la messe depuis 4962.

Sa dépouille fut retrouvée en 821 dans les catacombes de Saint-Calixte puis transférée au quartier de Trastevere, où une basilique fut construite pour l’accueillir. Lors des fouilles de 1599, le corps fut exhumé et l’on s’émerveilla de le trouver intact et dans sa position d’origine. Cet évènement contribua à renforcer l’intérêt pour l’Église primitive, qui imprégnait certains milieux ecclésiastiques et intellectuels de l’époque. Le sculpteur Stefano Maderno (1576-1636), frère de l’architecte Carlo Maderno, était présent lors de l’identification de la dépouille. L’œuvre qu’il réalisa aussitôt rend compte de cette fascination devant les témoignages de l’Église originelle.

Union vittelienne paroisse de vitteauxEn tant que patronne des musiciens, c’est naturellement sous ses auspices que se placent beaucoup de confréries musicales, de puys de musique ou d’académies, de l’Ancien Régime à nos jours. Du XVIe au XVIIIe siècle, de nombreux musiciens composent des motets pour l’office de sa fête ou des œuvres plus développées (la liste ci-dessous est très sommaire, tant Cécile a inspiré les compositeurs…). dont l’Union Vittellienne de Vitteaux créée en  1890 et qui regroupe encore une centaine de musicien.

Source : Wikipédia, Union Vittellienne

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Les commentaires sont désactivés.